Le barrage

L’aménagement hydroélectrique de Sarrans est constitué d’un barrage et d’une centrale hydroélectrique situés sur la rivière Truyère.
 

Le barrage

Le barrage de Sarrans est implanté à 70 km de la ville de Rodez sur les communes de Brommat et de Sainte-Geneviève-sur-Argence en Aveyron. La retenue d’eau s’étend également sur le Cantal et est la 8e plus importante de France.

Caractéristiques du barrage

  • Type : poids
  • Hauteur : 105 m
  • Longueur : 225 m

La centrale hydroélectrique

La centrale hydroélectrique de Sarrans est mise en service en 1934, après quatre années de chantier. À l’époque, cette installation, avec celle de Brommat, constituait le plus important chantier et le plus gros complexe hydroélectrique d’Europe. Elle alimentait alors en électricité 15 % de la population française.
 

Aujourd’hui, la centrale hydroélectrique de Sarrans est exploitée par une vingtaine de salariés du groupement d’usines EDF de Brommat-Sarrans. Elle fait partie des 15 centrales EDF qui composent la chaîne hydroélectrique Lot-Truyère et produisent 10 % de l’énergie hydraulique EDF en France.

Caractéristiques de la centrale

  • Téléconduite depuis le centre de conduite hydraulique de Toulouse.
  • Groupes de production : 4
  • Puissance totale : 183 MW
  • Production : équivalente à la consommation résidentielle annuelle de 112 000 habitants, soit plus de quatre fois celle de la population de Rodez.

La construction : une épopée humaine et industrielle

En 1928, la Société des forces motrices de la Truyère obtient l’autorisation de construire l’aménagement hydroélectrique de Sarrans. Suite à la nationalisation des entreprises de production, de transport et de distribution d’électricité, l’entreprise EDF est créée le 8 avril 1946. Elle reprend alors l’exploitation et la maintenance des aménagements hydroélectriques de la Truyère. En 1973, après le 1er choc pétrolier, EDF double la puissance de la centrale de Sarrans avec la mise en place d’un nouveau groupe de production, beaucoup plus puissant.

Construire un barrage aussi imposant que celui de Sarrans a nécessité la mise en place d’infrastructures pour préparer le béton, transporter les matériaux et suivre les travaux. Sur le chantier de Sarrans, il a été choisi de recourir à des transporteurs aériens pour acheminer le ciment, le granit et le basalte. Telle une large toile d’araignée dont le cœur était Sarrans, 3 lignes aériennes tissaient les chemins du ciel et se rejoignaient toutes au lieu-dit du Bousquet où les ateliers, le magasin, les bureaux et les installations de concassage, de broyage et de criblage étaient regroupés.
 

À partir de 1928, le chantier de Sarrans a accueilli de plus en plus d’ouvriers venus d’Italie, d’Espagne, du Portugal, d’Allemagne, d’Algérie, de Yougoslavie. Venus seuls ou en famille, ils étaient logés dans les cités ouvrières construites sur les communes de Brommat et de Sainte-Geneviève-sur-Argence.

CHRONOLOGIE

1928
Autorisation de construire la centrale et le barrage de Sarrans.

1929
Début de la construction du barrage et de la centrale de Sarrans.

1934
Mise en service de la centrale de Sarrans

1946
Création d’EDF qui reprend l’exploitation de la centrale de Sarrans.

1981
Mise en service d’un 4e groupe de production dans la centrale de Sarrans.


Les incontournables de Sarrans

Légende :   Activités sports et nature  Au bord du lac   Activités sports et nature   Les villages à proximité